Comment savoir qui est le père sans test de paternité ?

Pour les raisons qui vous sont propres, vous souhaitez savoir qui est le père de votre enfant sans avoir à réaliser de test de paternité et faire appel à un tribunal. Cependant, vous ne savez pas comment vous y prendre. Il existe plusieurs façons de déterminer qui est le père sans passer par la case du test de paternité. Aucun test de paternité n’est réalisé à la mairie lorsque le père va reconnaître l’enfant. Cette reconnaissance ne vous garantira pas que l’homme qui a reconnu votre enfant en est bien le père biologique. En cas de doute et bien qu’une telle recherche puisse entraîner de grandes conséquences dans la vie des concernés, rapprochez-vous d’un avocat qui vous indiquera la démarche à suivre en fonction de votre situation propre. 

 

La solution pour confirmer une paternité en cas d’absence du père 

En cas d’absence du père, certains laboratoires accrédités à l’étranger sont en mesure de pratiquer des tests ADN permettant de garantir l’appartenance ou non d’une personne à une lignée paternelle. En d’autres termes, il est possible d’avoir la confirmation que la personne absente est bien le père, tout en ne prélevant aucun échantillon la concernant directement. Pour réaliser un tel test, votre laboratoire d’analyse ADN va s’appuyer sur divers échantillons appartenant à des personnes de la même famille, côté paternel. Un prélèvement non invasif peut ainsi être effectué concernant votre grand père ou votre grand-mère, votre oncle ou votre tante, votre demi-frère ou votre demi-sœur. Grâce à ces derniers, le laboratoire choisi pourra confirmer ou infirmer votre appartenance à une même lignée paternelle. En revanche, en l’état actuel du droit français, le résultat d’un tel n’aura aucune valeur juridique ou contraignante. 

 

Qu’est-ce qu’un test ADN ?

Un test ADN est une procédure scientifique utilisée pour déterminer si deux personnes sont biologiquement liées. Les tests ADN sont souvent utilisés en cas de doute sur la filiation, comme dans les cas de paternité ou de maternité. Pour effectuer un test ADN, des échantillons doivent être prélevés sur les deux personnes concernées. Ces échantillons peuvent être prélevés par une prise de sang, un frottis sur la ace interne de la joue ou des follicules pileux. Une fois les échantillons recueillis, ils sont envoyés à un laboratoire pour analyse. Le laboratoire comparera les deux échantillons d’ADN et recherchera les similitudes et les différences. Sur la base de ses résultats, le laboratoire pourra alors déterminer si les deux personnes sont apparentées ou non.

 

Les tests d’ADN sont considérés comme très précis, et ils sont souvent utilisés en tant que preuves légales dans les affaires judiciaires de certains pays. Cependant, bien que très utiles, ils ne sont pas toujours infaillibles. Dans certains cas, les résultats d’un test ADN peuvent être peu concluants. Cela peut se produire si les deux personnes testées ne sont pas étroitement liées ou s’il n’y a pas assez d’ADN pour effectuer une comparaison probante. Dans d’autres cas, les résultats d’un test ADN peuvent être inexacts en raison d’une erreur humaine ou d’un équipement de laboratoire défectueux. 

 

Que faire pour avoir recours à un test ADN de lignée paternelle ?

Pour commander votre test ADN de la lignée paternelle, vous devez envoyer au laboratoire un arbre généalogique. Cet arbre généalogique doit comprendre au moins trois générations de personnes appartenant à la même lignée paternelle que vous. Une fois que nous aurons reçu votre arbre généalogique, nos généalogistes prendront contact avec les personnes figurant sur votre liste pour prélever les échantillons d’ADN. Ces échantillons peuvent être prélevés à l’aide d’un écouvillon buccal ou d’une racine de cheveux. Une fois les échantillons nécessaires collectés, ils seront envoyés au laboratoire pour analyse. Les résultats de votre test de paternité seront prêts sous environ six semaines.

 

Quelles sont les chances que le test donne une réponse positive ? 

Les chances que le test de paternité vous donne une réponse confirmant ou infirmant la paternité dépendent du nombre d’éléments suivants : 

  • le nombre de personnes incluses dans le test ;
  • la relation de ces personnes avec l’enfant ;
  • la qualité des échantillons.

En général, i est vivement recommandé d’inclure au moins trois personnes dans votre test de paternité : l’enfant, la mère et une autre personne de la lignée paternelle. Si possible, il est préférable d’inclure les grands-parents de l’enfant. Les chances d’obtenir une réponse positive s’élèvent alors à plus de 99 %.

 

Comment recueillir les prélèvements des membres de sa famille ?

Les échantillons peuvent être recueillis à l’aide d’un écouvillon buccal ou d’une racine de cheveux. Ils ne provoquent aucune douleur et peuvent être prélevés sur des membres de la famille de tous âges. Une fois les échantillons nécessaires recueillis, ils seront transmis au laboratoire pour analyse.

 

Le test ADN fonctionne-t-il dans chaque situation ?

Non, le test ADN ne fonctionne pas dans toutes les situations. Si le père est décédé, il se peut qu’il ne soit pas possible de prélever un échantillon sur lui. Dans ce cas, le laboratoire ne sera pas en mesure de confirmer ou d’infirmer qu’il est le père. En revanche, vous pouvez avoir recours à un autre test ADN en passant par les membres de la famille du père présumé.

 

Qu’en est-il de la discrétion des résultats ?

Oui, le test est discret. Les seules personnes qui auront accès à vos résultats sont vous et le laboratoire. Les membres de votre famille ne seront pas informés des résultats, sauf si vous choisissez de les leur communiquer.

 

A combien s’élève un test de paternité ? 

Le coût d’un test ADN de paternité varie en fonction du nombre de personnes incluses dans le test. Plus le nombre de personnes incluses dans le test est élevé, plus les résultats seront précis. Le coût moyen d’un test de paternité est de 500 €.

 

Le cadre légal des tests de paternité en France

Il apparaît important de rappeler ici le cadre légal des tests génétiques dans le bu d’établir un filiation ou de l’infirmer. En France, un test génétique n’est autorisé que dans le cadre d’une procédure judiciaire visant l’un des objectifs suivants et il est interdit avant la naissance :

  • établir la filiation (c’est-à-dire la paternité) ;
  • établir si une personne est ou non le descendant d’un ancêtre ;
  • établir le degré de parenté entre deux personnes.

Sanctions pénales en cas de test hors du cadre légal

Il est illégal de réaliser un test de paternité en dehors de ce cadre. Il est également interdit de réaliser un test de paternité dans un cadre privé. Si vous souhaitez effectuer un test ADN de paternité, il est important de le faire dans le respect des paramètres légaux fixés par le Code Civil. Cela signifie que le test doit être effectué dans un laboratoire agréé et habilité à effectuer sur ordre du juge, et que les échantillons doivent être prélevés d’une manière spécifique. Il est également important de noter que le test de paternité ne peut être effectué en secret et sans le consentement du concerné. La réalisation d’un test de paternité hors des dispositions légales est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement ou de 15 000 € d’amende. Cependant, 

Comparez et trouvez le meilleur laboratoire pour effectuer un test de paternité grâce à notre comparateur en ligne !

Catégories